Symptômes du cancer de la peau

Écrit par les experts Ooreka

Les symptômes du cancer de la peau varient selon qu'il s'agit de mélanomes, de carcinomes basocellulaires ou épidermoïdes. Par ailleurs, ils peuvent permettre de dépister et diagnostiquer le type de cancer de la peau. Ensuite, il faudra déterminer son stade.

Symptômes du cancer de la peau pour les mélanomes

Le mélanome est un cancer de la peau qui se présente essentiellement sous la forme d'une petite tache pigmentée semblable à un grain de beauté (aussi appelé nævus). La différence avec un grain de beauté normal réside dans le fait que cette tache évolue et se modifie rapidement.

Bon à savoir : dans 75 % des cas, la tache est issue d'une apparition récente ; plus rarement, elle est consécutive de la dégénérescence d'un grain de beauté préexistant.

Symptômes généraux du mélanome

Les principaux symptômes du mélanome concernent soit l'apparition d'une lésion persistante, soit l'évolution d'un nævus pouvant changer :

  • de forme et de contour ;
  • de couleur (en cas de mélanome, les taches sont souvent de teinte foncée, voire noires ou encore bicolores) ;
  • de taille (en augmentation) ;
  • plus rarement, d'état (saignement du grain de beauté prééxistant).

Bien que chaque type de mélanome présente ses propres caractéristiques, repérer ces différents symptômes généraux est déjà une étape dans le dépistage des cancers de la peau.

Des composés organiques volatiles sont produits par l'organisme au cours des processus métaboliques, or leur l'odeur change en cas de cancer. Ainsi, des chercheurs ont émis l'hypothèse que ce phénomène pouvait être utilisé à des fins diagnostiques. Des expériences menées avec un chien dressé à reconnaître un prélèvement de mélanome leur a donné raison, le labrador parvenant à détecter un mélanome dans 45 % des cas. Ainsi, il est possible de faciliter le diagnostic de mélanome grâce à son odeur spécifique.

À noter : les mélanomes faisant leur apparition sous l'ongle forment une bande noire, disposée dans le sens de la longueur et qui s'élargit lentement sans se dissiper, comme le font normalement les pinçons.

Mélanome superficiel extensif

Le mélanome superficiel extensif représente près de 80 % des mélanomes et se caractérise par :

  • une tache irrégulière de couleur brune ou noire évoluant lentement pendant 1 à 5 ans, puis rapidement par la suite ;
  • une extension :

     

    • essentiellement horizontale qui dure habituellement entre 1 et 5 ans ;
    • puis, verticale atteignant les couches profondes de la peau.

Les zones les plus souvent concernées sont :

  • le cou ;
  • chez l'homme, la partie supérieure du thorax ;
  • chez la femme, la partie inférieure des jambes (zones exposées au soleil).

Mélanome nodulaire

Le mélanome nodulaire, qui représente entre 4 et 18 % des mélanomes, est celui dont la croissance est la plus rapide. Ses symptômes sont :

  • une surélévation de la peau ayant une couleur sombre ou chair ;
  • une extension verticale (en profondeur).

Les zones les plus souvent concernées par les mélanomes nodulaires sont :

  • le cou ;
  • la tête (y compris le cuir chevelu) ;
  • le thorax.

Mélanome de Dubreuilh

Le mélanome de Dubreuilh représente entre 5 et 10 % des mélanomes. Les personnes à risque ont plus de 50 ans. Il se caractérise par :

  • une tache brune plus ou moins sombre ;
  • une extension horizontale puis verticale.

Les zones les plus souvent concernées sont celles très exposées au soleil :

  • le visage ;
  • le cou ;
  • les mains.

Mélanome acro-lentigineux

Le mélanome acro-lentigineux touche principalement les personnes ayant une peau foncée. Ses symptômes sont les suivants :

  • la présence d'une lésion :
    • foncée (mais parfois de couleur chair),
    • initialement plane,
    • puis, formant des nodules ;
  • une extension :
    • horizontale de plusieurs mois, voire années,
    • puis, une croissance verticale atteignant les couches profondes de la peau.

Les zones les plus souvent concernées sont :

Symptômes du cancer de la peau pour les carcinomes basocellulaires

Les carcinomes basocellulaires sont des cancers de la peau présentant des caractéristiques différentes selon le type de carcinome dont il s'agit (superficiel, nodulaire, morphéiforme ou encore tumeur de Pinkus).

La plaque des carcinomes basocellulaires superficiels

Le carcinome basocellulaire superficiel est le moins agressif. Il va se développer progressivement, très lentement, avant de toucher les tissus proches. Il se caractérise par une plaque :

  • rosée/rougeâtre ;
  • écailleuse (présence de petites croûtes) ;
  • ronde ou ovalaire pouvant atteindre jusqu'à 20 cm de diamètre ;
  • nettement délimitée par une mince bordure perlée.

Cette plaque siège principalement au niveau :

  • du tronc ;
  • des extrémités.

Les formes multiples et récidivantes sont fréquentes. Ce n'est qu'après plusieurs années que les carcinomes basocellulaires superficiels peuvent infiltrer la peau en profondeur, la lésion se transformant alors en une tumeur saillante et ulcérée.

La perle des carcinomes basocellulaires nodulaires

La lésion caractéristique des carcinomes basocellulaires nodulaires est une petite papule (ou nodule) de quelques millimètres : la perle. Ces petites tumeurs de 1 à 2 mm sont :

  • fermes et lisses ;
  • bien circonscrites ;
  • indolores ;
  • translucides (non pigmentées) ou grisâtres ;
  • parcourues de petits vaisseaux dilatés ;
  • parfois, bordées de petites taches noires.

Lorsque les nodules sont nombreux, leur ressemblance à de grosses perles rend le diagnostic du carcinome basocellulaire nodulaire plus facile (même si une analyse reste indispensable). La peau qui recouvre les perles est alors fine et tendue.

L'épaississement des carcinomes basocellulaires morphéiformes

Le carcinome basocellulaire morphéiforme est le plus agressif et le plus dangereux des carcinomes basocellulaires. Caractérisé par un développement rapide, il se manifeste sous la forme d'une lésion qui :

  • se présente en plaques épaisses et blanchâtres/jaunâtres ;
  • a une bordure arrondie, mais impossible à définir précisément ;
  • s'accompagne d'une peau ferme et dure.

Les carcinomes basocellulaires morphéiformes s'observent le plus souvent au niveau du :

  • visage (nez, joue et front) ;
  • cou.

La lésion dorso-lombaire de la tumeur de Pinkus

La tumeur de Pinkus, autre forme de carcinome basocellulaire, se reconnaît à :

  • sa localisation dorso-lombaire ;
  • sa fermeté ;
  • son extension vers l'extérieur (elle ne se développe pas en profondeur) ;
  • sa fixation directe à la peau ;
  • sa couleur proche de celle de la peau ou comprenant quelques discrètes marbrures.

Symptômes du cancer de la peau pour les carcinomes épidermoïdes

Les carcinomes épidermoïdes sont des cancers de la peau (visage, cou et membres) et des muqueuses (lèvres, bouche, anus, œil, etc.) qui touchent :

  • surtout les personnes âgées ;
  • principalement des hommes.

Ils se développent en profondeur et peuvent engendrer des métastases. En outre, ils se caractérisent par :

  • l'apparition d'une lésion rugueuse et squameuse de la peau (brune ou rouge/rosée) avec des croûtes ou des ulcères ;
  • des rougeurs ;
  • des démangeaisons ;
  • des difficultés à cicatriser.

Par ailleurs, on remarque pour cette forme de carcinome :

  • Plus la tumeur évolue, plus la peau a tendance à dégénérer ; des cicatrices faisant alors leur apparition.
  • La lésion, générée les carcinomes épidermoïdes, a tendance à saigner facilement, mais reste indolore.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !