Vivre avec un mélanome

Écrit par les experts Ooreka

Lorsque le spécialiste annonce le diagnostic d'un cancer de la peau à un patient, cela implique un traitement parfois long et le danger de la récidive. Vivre avec un mélanome, la forme la plus grave de la maladie, devient alors vite un nouvel apprentissage nécessaire.

Vivre avec un mélanome : le moment du diagnostic

À l'annonce du diagnostic du cancer de la peau, la plupart des patients sont effondrés. Il peut alors se révéler utile de :

  • Consulter un psychologue ou un psychiatre qui pourra aider à traverser cette épreuve, sachant que les consultations sont prises en charge par l'Assurance maladie si vous consultez dans un hôpital ou dans un centre médico-psychologique.
  • Se tourner vers des associations ou forums du cancer de la peau où l'on peut trouver des témoignages susceptibles d'apporter du réconfort, des informations, un soutien au quotidien.

Ensuite, il faudra se préparer à une intervention chirurgicale destinée à ôter la tumeur cutanée. Toutefois, il faut garder en tête que les chances de guérison sont grandes pour un mélanome pris en charge précocement et encore plus s'il ne s'agit pas d'un mélanome. En effet, ce type de cancer de la peau est loin d'être le plus courant, ne représentant que 10 % des cas.

+++ 

Juste après le traitement : comment vivre avec un mélanome ?

Suite au traitement du cancer de la peau et plus précisément à sa chirurgie, il faut apporter une attention particulière à la cicatrisation de la plaie. Pour cela :

  • Il est nécessaire de procéder à un changement régulier du pansement de la zone qui a été opérée. Il est parfois simple à réaliser et peut donc être changé par le patient lui-même.
  • Toutefois, lorsque l'intervention a consisté en une greffe de peau ou qu'une cicatrisation dirigée ou une suture en lambeau a été mise en place, l'intervention d'une infirmière à domicile sera indispensable.
  • De plus, le retrait des points de suture devra également être programmé dans les 2 semaines qui suivent l'opération dans l'hypothèse où des fils non résorbables ont été utilisés ; les fils bio-résorbables disparaissant naturellement et progressivement.
  • Par ailleurs, jusqu'à la cicatrisation complète de la plaie, il faut éviter de l'exposer au soleil. Il faut généralement attendre 2 ans pour que la cicatrice prenne son aspect définitif.

Un problème esthétique peut ensuite se poser :

  • si la plaie est disgracieuse ;
  • si elle n'est pas parfaitement de la même couleur que la peau ;
  • ou si elle est particulièrement visible.

Dans ces cas, et si le patient s'en trouve handicapé, il est envisageable de réaliser des traitements locaux à l'aide d'un laser.

Bon à savoir : les 2 techniques de cicatrisation dirigée ou de suture en lambeau permettent une cicatrisation relativement esthétique.

Vivre avec un mélanome : le suivi

Savoir vivre avec un mélanome ne s'arrête pas à la fin du traitement. En effet, les récidives de cancer de la peau sont fréquentes et c'est la raison pour laquelle un suivi est mis en place de façon régulière. Même si les récidives surviennent essentiellement dans les 2 premières années qui suivent le traitement, les patients sont surveillés :

  • pendant 5 ans ;
  • à raison d'une visite tous les 6 mois ;
  • voire tous les trimestres en cas de mélanome de stade II, III ou IV.

Même si l'inquiétude des patients est légitime, il faut qu'ils gardent à l'esprit que ce suivi est la meilleure façon de lutter contre la réapparition d'un mélanome, surtout s'il s'accompagne d'un auto-examen régulier comme cela est recommandé dans le cadre du dépistage du cancer de la peau.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
peggy caperet

cabinet de psychologie - psychothérapie à paris

Expert

AL
aude level

assistante esthétique | centre level lyon

Expert

CL
catherine levern

soins psychologiques .cf "psychologue.net " | c.levern 04 42 80 04 67

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !